Comment pêcher la perche lors de la fermeture brochet ?

Comment pêcher la perche lors de la fermeture brochet ?

17 février 2020 0 Par Tom Court

 

En plein dans la période de fermeture du brochet, il est possible de se faire plaisir en toute légalité avec un carnassier vif et réactif : la perche. Une technique quelque peu différente de celle que l’on peu pratiquer en pleine ouverture offrant son lot de nouveautés ! Alors pour les mordus de la pêche qui ne peuvent pas rester trois mois sans pratiquer, pêcher la perche relève d’une technique fine et délicate, efficace en plein hiver.

Attention, avant de sortir vos cannes il est nécessaire de contacter la fédération de pêche de votre département. Vous prendrez ainsi connaissance de la réglementation. En effet, elle peut être différente d’un département à un autre. Alors, évitons d’être hors la loi et tenons-nous au courant !

 

Que dit la loi ?

 

Il est intéressant de jeter un oeil sur l’article en question nous détaillant les conditions de pêche en période de fermeture du brochet. Ainsi, selon l’article R436-33 du code de l’environnement :

 

” I. – Pendant la période d’interdiction spécifique de la pêche du brochet, la pêche au vif, au poisson mort ou artificiel et aux leurres susceptibles de capturer ce poisson de manière non accidentelle est interdite dans les eaux classées en 2e catégorie. Cette interdiction ne s’applique pas :

1° A la pêche du saumon dans les cours d’eau ou parties de cours d’eau classés comme cours d’eau à saumon ;

2° A certains cours d’eau, canaux et plans d’eau désignés par arrêté du préfet. “

Ainsi, si l’on se base sur cette règlementation, la pêche de la perche en hiver est toujours praticable à condition d’utiliser les bons appâts. Pour les choisir, il me semble intéressant de prendre connaissance du régime alimentaire de la perche. La perche est un carnassier se nourrissant principalement de poissons : elle est piscivore. Cependant, elle élargie régulièrement son menu en consommant larves d’insectes, crustacés ( écrevisses ), souris, ou encore vers de terre ( annélides ). En comparant le menu du brochet et celui de la perche, on s’aperçoit que seule la perche s’attaque aux vers, larves, insectes … Ainsi, utiliser ces appâts pour ne pêcher que la perche et non le brochet semble être une solution envisageable. Regardons ça de plus près.

 

L’utilisation d’appâts naturels

 

La plupart des appâts naturels sont autorisés en période de fermeture à l’exception du poisson fourrage. En effet, il est strictement interdit de pêcher la perche avec d’autres poissons de type gardon, brème, tanche … Bien qu’ils soient des appâts naturels… Ainsi, la pêche aux vifs ( même avec des vifs de très petites tailles ), au morts posés, ou au morts maniés est interdite lors de la fermeture du brochet.

Heureusement, d’autres appâts naturels peuvent être utilisés. C’est le cas des lombrics, des insectes ou même des larves. Différentes techniques s’offrent à vous comme la pêche au bouchon, au drop shot ou la pêche au vers manié. Faites preuve de discrétion en utilisant un bas de ligne long ( 1,5-2 m ) d’un diamètre compris entre 14 et 16 / 100. J’aime pour ma part, utiliser de gros lombrics ( 10 cm en moyenne ) que je monte en drop shot sur ma canne Garbolino en 2m40. Une belle alternative pour éviter la bredouille et continuer à pêcher du carnassier en période de fermeture. Pour la pêche au bouchon, vous avez la possibilité d’appâter pour attirer perches et poissons fourrage. Cependant, vos prises seront diversifiées : gardon, tanche, vairon, perche et cette dernière ne sera pas le poisson complètement ciblé.

Attention, la pêche au vers manié n’est pas autorisée dans tous les départements de France. Il est primordial de contacter la fédération de pêche de votre territoire pour prendre connaissance de la réglementation. En guise d’exemple, la fédération de l’Hérault et celle du Tarn interdisent cette pratique contrairement au Rhône. Tenez vous informé et soyez à jour pour ne pas vous voir sanctionner.

 

Pêcher la perche avec des appâts artificiels

 

À votre plus grande surprise, il est possible de pêcher la perche aux leurres souples en période de fermeture du brochet. Mais attention, pas n’importe quels leurres souples. Seulement ceux qui imitent les appâts naturels vus ci-dessus. Ainsi, lombrics, insectes, et larves en plastique sont autorisés pour pêcher la perche. Pour les utiliser, vous pouvez choisir les mêmes techniques qu’avec les appâts naturels. Je conseille vraiment de pêcher la perche avec un worm ( leurre souple en forme de vers ) en montage drop shot. La présentation du vers est alors très réaliste et les perches sont nombreuses à se faire piéger. Attention, la limite entre ce qui est autorisé ou non peut être assez sensible. L’utilisation d’un worm à la couleur flashy peut porter à confusion et peut faire l’objet d’une amande ou d’un avertissement. En effet, existe-t-il des vers de terre jaune ou rose fluo dans la nature… ?

Encore une fois, renseignez-vous sur les techniques autorisées ou non.

Une dernière catégorie d’appâts artificiels que l’on peut utiliser en période de fermeture du brochet : les mouches. J’entends par mouche, les sèches, nymphes, émergentes. Tous les streamers, ou imitations de souris ou rats sont strictement interdis car susceptibles de capturer un brochet. Ainsi, vous pouvez vous faire plaisir en pêchant la perche à la mouche. Une technique légèrement plus compliquée que les précédentes car nécessite une certaine activité des poissons… Et en plein hiver, ces derniers sont souvent collés sur le fond. Quelques précautions sont également à prendre pour être en totale harmonie avec la loi. N’utilisez pas des hameçons de trop grosse taille ( inférieur à 4-6 ). Sur le papier vous ne risquez rien, mais prenez des précautions au cas où vous tomberiez sur un garde de pêche peu tolérant et peu compréhensif. De plus, l’utilisation de mouches flashy me semble assez limite…

 

Pour conclure

 

En période de fermeture du brochet, vous ne risquez pas de vous ennuyer ! Vous avez l’opportunité de pêcher la perche pour garder le rythme et patienter jusqu’à l’ouverture. Pour cela, vous avez l’embarras du choix. À vous de voir quelle technique vous semble la plus appropriée sur votre lieu de pêche. Mais également, il vous faut prendre connaissance de la réglementation de votre département pour ne pas “braconner”.

Pour information, la perche ne se reproduit qu’à partir du mois de mars. Ainsi, vous ne risquez pas de perturber leur reproduction et donc la dynamique de l’espèce ! Pas d’inquiétude 👍

 

Pensez à laisser un commentaire si vous avez besoin d’une précision ou à l’inverse souhaitez en apporter une, et partager votre expérience ! 😊

 

Et n’oubliez pas de partager l’article ! 😉

 

 

 

Partager L'Article :
  •  
  •  
  •  
  •