Qu’est-ce qu’une cuiller ?

Qu’est-ce qu’une cuiller ?

22 novembre 2019 0 Par Tom Court

 

De plus en plus oubliée dans nos boîtes de pêche, la cuiller est un leurre comme les autres. De nos jours, elle est souvent délaissée pour les leurres durs et souples dernière génération. Cependant, elle reste redoutable sur tous les carnassiers, que ce soit perche, brochet, sandre, chevesne, truite, brochet et même silure. Tout dépend de la taille des cuillers utilisées.

 

Le premier avantage de la pêche à la cuiller est son prix. En effet, ce leurre est principalement constitué de métal et son prix tourne autour des 3 euros pièce voir moins ! C’est donc un leurre vous permettant de commencer la pêche sans vous ruiner.

 

Idéal lorsque l’on est débutant.

 

Il existe deux grandes catégories de cuillers sur le marché : les cuillers tournantes et les cuillers ondulantes. Regardons ensemble, leurs principales caractéristiques et comment les animer.

 

La cuiller tournante

 

Parmi les deux versions nommées ci-dessus, c’est la cuiller tournante qui reste la plus répandue et la plus utilisée en France comme en Europe. En effet, de part sa composition elle est très facile à animer.

 

Caractéristiques

 

cuiller tournante munie d'une palette colorado

Cuiller tournante munie d’une palette colorado

Une cuiller à palette triangulaire

Une cuiller à palette triangulaire

Voici les principaux composants d’une cuiller tournante :

 

  • un axe métallique.
  • un hameçon triple à son extrémité.
  • un anneau métallique sur lequel on fixe notre émerillon.
  • des plombs au centre de cet axe pour lester le leurre.
  • une palette fixée sur cet axe. Il existe deux types de palettes. La palette colorado, et la palette triangulaire.
  • un étrier qui permet la fixation de la palette sur l’axe métallique.

 

Il existe de nombreuses cuillers sur le marché, de différentes tailles, formes, et couleurs … En guise d’exemple, il existe plus de 10 tailles différentes de cuillers tournantes, du numéro 00 au numéro 8. Cette diversité nous permet d’utiliser la cuiller dans de nombreux cas de figure ( rivières, ruisseaux, lacs, faibles courants, forts courants, pellicule d’eau, eaux profondes  … ).

 

La pêche à la cuiller tournante cible tous les carnassiers, que ce soit en eaux vives et fraiches pour la truite ou en eaux calmes et douces pour le brochet. Seule la taille de votre leurre sera différente. En effet, on utilisera des cuillers plus importantes pour pêcher le brochet que pour la pêche de la truite.

 

L’animation

 

L’animation de la cuiller tournante est sûrement la plus simple de toutes les pêches aux leurres. Il vous suffit de pêcher en linéaire, c’est à dire, en lancer-ramener. Pas de verticale avec la cuiller tournante ! L’action de mouliner entrainera la rotation de la palette autour de l’axe métallique, représentant alors le corps du poisson. Variez la vitesse de récupération, faîtes des accélérations, des ralentis, ramenez votre cuiller canne basse, canne haute, scion à gauche, et scion à droite … Votre animation ne doit pas être monotone !

 

La cuiller ondulante

 

Caractéristiques

 

Cuiller ondulante

Une cuiller ondulante pour les perches et brochets

 

Plus adaptée au pêche en eaux calmes et profondes, la cuiller ondulante est elle aussi redoutable.

Elle n’est composée que d’une lame métallique de forme allongée, dotée d’un hameçon triple et d’un oeillet pour fixer notre émerillon. Encore moins chère que la cuiller tournante, c’est un leurre bon marché et très efficace.

 

 

 

 

L’animation

 

Son animation demande cependant plus d’attention. Je vous en conseille 3 :

 

  • L’animation linéaire, très efficace. Cependant, pour tirer au maximum les capacités de cette cuiller il vous faut trouver sa vitesse de récupération. Je ne vais pas vous dire 4 ou 5 km/h. Non. Chaque cuiller à sa particularité et il vous faut trouver LA vitesse qui fera “danser” au mieux votre cuiller. Pas de doute, il vous faut pratiquer et faire des essais. Le mieux pour débuter, est de lancer dans des eaux transparentes, où vous pourrez voir comment votre cuiller évolue.

 

  • L’animation en dents de scie. Tout en moulinant, vous effectuez des tirées plus ou moins sèches et plus ou moins importantes toujours en gardant la bonne vitesse de récupération. Attention, les attaques se produisent souvent lors de la descente de la cuiller. Restez attentif.

 

  • La dernière animation a pour but de faire planer votre cuiller. On l’appelle l’animation Feuille Morte, très efficace sur les brochets notamment. Pour se faire, effectuez des pauses sans déplacer votre scion. Je m’explique. Votre scion doit rester le plus immobile possible. Vous n’avez juste qu’à stopper vos tours de manivelles. Et contrôlez la chute du leurre en maintenant la tension pour ressentir correctement les touches. Votre leurre va ainsi couler tel une feuille en pleine chute, une animation redoutable pour les carnassiers.

 

Vous pouvez bien entendu, sur un même lancer, combiner ces trois animations. Selon les touches, vous pourrez ainsi constater laquelle fonctionne d’avantage et l’exploiter au mieux.

 

La cuiller représente le leurre bon marché et facile à utiliser. Efficace tout au long de l’année, elle permet quelques fois de débloquer une session compliquée et éviter la bredouille ! Vous devez en avoir quelques unes dans votre boite, au cas où …

 

Pensez à laisser un commentaire si vous avez besoin d’une précision ou à l’inverse souhaitez en apporter une, et partager votre expérience !

Et n’oubliez pas de partager l’article ! À bientôt !

 

 

Partager L'Article :
  •  
  •  
  •  
  •