Comment pêcher la Truite au mort manié ?

Comment pêcher la Truite au mort manié ?

3 décembre 2019 2 Par Tom Court

 

Voici une technique que j’affectionne particulièrement : la truite au vairon mort manié. Je l’ai découvert cet été et m’a permise de sortir mes premières truites fario des eaux cristallines de ma région, l’Hérault. C’est une pêche peu couteuse et très efficace qui demande cependant quelques connaissances à maitriser ! Dans cet article je vous montre la technique qui m’est le plus adaptée, notamment la monture que j’utilise. Bien entendu, il en existe beaucoup d’autres qui sont tout aussi efficaces. C’est à chacun de se faire son propre avis. 👍

Cette technique de pêche n’est pas la plus récente mais c’est sans doute la plus efficace et redoutable sur les plus grosses truites. En effet, elle est praticable tout au long de l’année mais est surtout très prisée lors de l’ouverture pour démarrer sur les chapeaux de roue ! Très réaliste et discrète, elle vous permettra de sortir de beaux spécimens avec un matériel simple et surtout pas cher !

 

Le matériel nécessaire

 

Canne, moulinet, fils …

 

Comme toutes les pêches que je conseille, la truite au vairon mort manié est une pêche simple, ludique et peu couteuse. En effet, pour la pratiquer simplement et correctement, il vous faut :

  • Une canne spinning : j’utilise la même que pour pêcher la perche ou la truite à la cuiller. Comme vous le savez, je mets en avant dans mes contenus une pêche ludique, simple et surtout peu couteuse notamment grâce à un matériel polyvalent ! J’ai donc une canne GARBOLINO en 2m40, puissance 5-30 grammes qui me permet de toucher de nombreuses techniques de pêche sans pour autant me ruiner ! Je conseille également les cannas Abu Garcia, peu chère et de très bonne qualité ! Clique ici pour voir les commentaires sur ce produit. 🙂

 

  • Un moulinet : j’utilise pour ma part un moulinet qui n’est plus proposé sur le marché. Cependant, un moulinet taille 2000 avec un ratio élevé fera parfaitement l’affaire ! Si vous pêchez dans des ruisseaux avec peu de courant, vous pouvez opter pour un ratio moyen qui vous sera plus adapté. ( Si tu te demandes ce qu’est un ration, tu peux consulter l’article en question ! ) Mais l’idéal toutefois, reste de n’avoir qu’un seul moulinet pour différente technique de pêche. Pour cerner un peu plus ma philosophie de pêche je vous laisse prendre connaissance de cet article qui vous sera très utile !

 

  • Un fil, ou corps de ligne. C’est sans doute l’élément le plus cher de mon ensemble mais le plus sûr. J’ai choisi une tresse de qualité en 8/100. Pour plus de discrétion, j’utilise un fluorocarbone en 12/100 d’une longueur comprise entre 1 et 2 mètres. Vous pouvez si vous le souhaitez, remplacer la tresse par un nylon de 16 à 20/100, tout dépend de la taille des poissons recherchés ainsi qu’à l’importance du plan d’eau ou rivière. Cependant, je trouve qu’il est plus confortable d’utiliser de la tresse. Elle est dotée d’une élasticité beaucoup moins présence que sur le nylon, et de ce fait, ressent d’avantage les attaques et fait moins de décrochés.

 

Godilles, hameçons, vairons …

 

Pour des questions de solidité, de discrétion mais aussi de nage du vairon, j’ai opté pour une monture interne : la monture Godille. C’est une monture qui me correspond entièrement, m’ayant permis de faire mes premiers pas doucement mais sûrement. Je vous la recommande si vous débutant. Libre à vous, par la suite d’utiliser d’autres types de montage pour casser la routine par exemple. Vous pouvez également utiliser les montures Bohémienne, Clou, Donzette, ou encore Arielle par exemple. Cependant, pour ne pas vous mentir, je ne les ai jamais testées.

La monture en Godille pour pêcher la truite au vairon mort manié nécessitera :

 

  • Une godille : j’utilise principalement celle de 4 grammes plus adaptée aux vairons que j’utilise, généralement assez petits. J’ai également des godilles de 6 grammes, qui pêchent mieux en présence de forts courants, marmites profondes … Pour les zones calmes et peu profondes je vous conseille la godille en 2 ou 2,5 grammes qu’il me tarde de me procurer pour l’ouverture 2020. 😊

 

  • Un hameçon : j’utilise les hameçons N°12 et N° 14. Ces deux tailles me permettent d’être libre dans le choix de mes vairons. Si j’utilise un vairon imposant l’hameçon N°12 fait parfaitement l’affaire et inversement.

 

  • Un cure dent. Vous pouvez être étonnés mais cet élément est indispensable pour la bonne conservation de votre poisson. Il vous permettra de bloquer le fil au niveau de la godille pour ne pas abimer le vairon lors des nombreuses tirées.

 

  • Un vairon. Celui ci doit être compris entre 4 et 8 cm pour les plus grosses rivières.

 

L’équipement du pêcheur

 

Le pêcheur doit être équipé correctement pour pêcher sans prises de tête. Pour cela, il faut qu’il se procure :

 

 

Vous avez maintenant tout le matériel nécessaire pour pêcher la Truite au vairon mort manié ! C’est super 👌 Avant de commencer à pêcher, il vous faut procéder au montage de votre vairon. Pour se faire, voici une vidéo explicative. 😉

 

Le monture Godille

 

C’est une monture simple que je réalise en 8-9 minutes maximum. Oui, c’est long mais je vous assure une belle discrétion ! Le noeud Albright est à connaitre pour cette monture. Elle est très résistante et passe bien dans les anneaux mais il faut prendre le coup de main pour le réaliser correctement !

 

 

L’action de pêche

 

Pour pouvoir cumuler les prises, il ne vous suffit pas de lancer votre vairon n’importe où ! C’est légèrement plus technique !

 

Discrétion et Observation

 

La truite est un poisson farouche, au moindre doute, vous pouvez être sûr qu’elle ne mordra plus ! Il vous faut donc être irréprochable tant sur votre déplacement que sur votre lancer. Avancez à tâtons et évitez tout gestes brusques. Vous devez également bannir les éléments fluos, ou de couleurs vives. Laissez votre canne rouge brillant dans votre garage et optez pour une canne aux couleurs naturelles ( noire, grise, verte ). Vos habits n’échappent pas à la règle, choisissez là aussi des couleurs naturelles ( type militaire ) vous permettant de multiplier les approches à vue ( sans vous faire voir ! ). Votre lancer doit également être le plus discret possible. Évitez les gestes trop amples et préférez le lancer du pendule très discret et précis.

 

Tout un travail d’observation est nécessaire pour faire des captures ! En effet, vous devez localiser les postes intéressants : la veine principale, les contre-courants, blocs rocheux au milieu d’une veine d’eau, une zone plus profonde. Tous ces éléments sont susceptibles d’abriter une truite en pleine recherche de nourriture. Ces spots vous indiqueront alors où pêcher ! Pour pouvoir pêcher correctement, il vous faut bien présenter le vairon. Attention, il ne faut pas lancer votre monture SUR le poste mais bien en AMONT du poste pour que celui-ci se présente dans ses meilleures condition ! Ainsi, le vairon s’animera comme un réel poisson blessé. N’hésitez pas à pêcher dans le courant principal ainsi que secondaire. Laissez vivre votre vairon en maintenant une tension pour sentir la touche et ferrer correctement. Bien évidemment, vous laisserez de nombreuses montures au fond de l’eau comme toutes les pêches. Vous pourrez alors en refaisant une monture, profiter de la nature qui vous entoure !

 

L’animation

 

L’animation dépend du contexte mais également de la saison. Ainsi, en début de saison (Mars-Juin) une récupération lente et proche du fond me semble la plus efficace. En effet, lors de l’ouverture, les truites de manière générale sont postées dans la zone de courant principal et calées sur le fond. Il vous faut aller les chercher avec une animation lente pour leur laisser le temps de se décider. Pour se faire par exemple, lancez en amont du poste choisi et maintenez votre canne scion vers le haut, tout en moulinant pour garder la tension. Laisser dériver votre monture grâce aux aléas du courant. Au moindre contact, n’hésitez pas à ferrer. Il m’est arrivé de prendre des truites avec une animation presque inexistante ! Vous pouvez également pêcher en grattant le fond. Une technique réellement efficace dans des trous ou marmites assez profondes.

 

En pleine saison où les truites sont plus actives , j’aime avoir une animation plus vive, c’est à dire plus saccadée et rapide. Les grandes tirées entre-coupées de pauses sont très efficaces notamment lors de la reprise de l’animation. Dans les trous ou les marmites, une pêche presque en verticale avec des tirées amples marquent très souvent des attaques lorsque notre vairon “plane”. Personnellement j’évite les animations linéaires qui selon moi ne sont pas représentatives de la nage d’un vrai vairon blessé.

 

Mettez en oeuvre tous ces conseils et tenez moi au courant de vos résultats. La truite au mort manié est une pêche que j’adore car elle nécessite une perpétuelle remise en question dans sa façon de pêcher. Les nombreux obstacles que vous allez rencontrer vous permettront au fur et à mesure d’affiner votre pêche et d’augmenter vos prises !

 

Pensez à laisser un commentaire si vous avez besoin d’une précision ou à l’inverse souhaitez en apporter une, et partager votre expérience ! 🙂

Et n’oubliez pas de partager l’article ! 🙂

À bientôt !

 

Partager L'Article :
  •  
  •  
  •  
  •