4 postes intéressants pour pêcher la Truite

4 postes intéressants pour pêcher la Truite

19 novembre 2019 0 Par Tom Court

 

Lire et analyser une rivière doit faire partie de notre premier réflexe en arrivant au bord de l’eau. Comme pour la pêche du Brochet en Automne par exemple, il ne suffit pas de lancer votre appât n’importe où en espérant ferrer une belle truite. Il vous faut observer votre environnement pour dénicher les postes intéressants pour pêcher la truite.

 

Discrétion et surtout précision doivent être les maîtres mots pour espérer capturer des truites. Ainsi, nous devons faire preuve de patience au bord l’eau, pour exploiter au mieux les différents postes qui s’y présentent.

 

Les postes intéressants

 

Repérer les postes intéressants lors d’une partie de pêche est une étape indispensable. Ils peuvent être artificiels ou naturels, ils ont tous un point commun : susceptibles d’abriter une truite. Voici donc les principaux postes qu’il vous faut découvrir sur votre rivière.

 

Les bordures

 

Les bordures sont des postes intéressants. En effet, il n’est pas rare de constater des cavités sous les berges, creusées par le courant. Elles sont le lieu d’un apport en nourriture intéressant car le courant s’y présente en permanence et transporte insectes, larves et même fruits sauvages ( fraises, mûres … ).

 

On trouve au niveau des berges, de nombreuses racines et arbres immergés représentants une zone de sécurité pour les truites. Présentant de nombreuses cachettes, c’est un lieu à ne pas négliger. Cependant, il est assez difficile de pêcher correctement ces spots encombrés. Cependant, un montage anti-herbes vous permettra de pêcher avec plus d’assurance au détriment d’une discrétion un peu moins présente. En effet, pour que ce montage soit réellement efficace, il est nécessaire d’utiliser un fluorocarbone de 60/100 pour écarter les obstacles correctement.

 

Les fosses, les marmites

 

Petite marmite des Gorges d'Héric

Petite marmite des Gorges d’Héric

Elles peuvent être de différentes profondeurs mais abritent généralement les plus beaux spécimens de la rivière.

 

En Hiver, les truites sont généralement postées sur le fond pour une économie d’énergie, guettant la surface à l’affut du moindre vairon, ou d’un vers en pleine noyade. Cependant, en pleine saison, les poissons les plus vigoureux sont présents entre deux eaux dans un courant plus soutenu. Il faut alors pêcher ces trous correctement.

 

J’aime pour ma part, pêcher ces fosses avec une cuiller numéro 2 ou 3. Une fois arrivée sur le fond, je l’anime d’une récupération lente et linéaire. Cette technique m’a été grandement bénéfique pour pêcher ma première truite fario dans les gorges de l’Hérault cet été ! Un vrai plaisir. Le leurre souple One Up Shad en 3 pouces muni d’une tête plombée ronde est lui aussi très efficace. Taille du leurre et importance de la tête plombée peuvent être modifiés en fonction de la profondeur de pêche, de l’importance du courant et de la présence ou non de très belles truites dans vos rivières.

 

Les cascades et rapides

 

Cascade de la vis

La magnifique cascade de la vis

 

Les cascades et rapides ne sont pas des postes à négliger. Souvent très oxygénées en raison des nombreux bouillons, ces zones rassemblent de nombreux poissons, notamment en période estivale. Les eaux y sont agitées, très prisées par les salmonidés en raison d’un important apport de nourriture. La pêche aux vairons maniés sur ces postes est une pêche très efficace. Il vous suffit de lancer votre monture dans le bouillon pour pêcher toute la cuvette créée par la force du courant. Notre appât représente alors un vairon bouleversé et assommé par la puissance du courant. C’est une pêche très réaliste.

 

Les leurres souples sont aussi de bons leurres à sortir, ainsi que les poissons nageurs coulant comme le Smith D-Contact en 8 cm.

 

Il est important de préciser qu’à l’ouverture les eaux sont froides et les rayons du soleil ne frappent la surface de l’eau que quelques heures par jour. La vie est alors très ralentie. Ainsi, pour économiser son énergie, la truite évite les têtes de courant pour préférer les zones plus calmes ( l’intérieur d’un virage par exemple ). Inutile de trop insister sur cette partie quand les eaux sont encore trop froides.

 

À noter que les eaux agitées nous permettent de ne pas nous faire voir rapidement. Nous ne voyons pas les poissons, mais eux, ne nous voient pas non plus ! Profitez en alors pour analyser correctement votre environnement et changer régulièrement d’appât.

 

Les obstacles

 

Tout obstacle au milieu d’un cour d’eau doit vous alerter. Selon moi, ils représentent les postes les plus importants.

 

Si vous étiez une truite, est-ce-que vous passeriez votre journée à nager à contre courant pour vous nourrir. Ou vous préféreriez attendre calmement sans dépenser trop d’effort, derrière un rochet à l’affût d’un insecte en surface ou d’un vers emporté par le courant.

 

Personnellement mon choix se porterait sur l’option numéro 2, comme les truites. En effet, un bloc rocheux ou une souche au milieu d’un cours d’eau sont de réels postes à truites. Une zone d’eau plus calme à contre-courant va ainsi se former derrière cet obstacle. La truite pourra alors se nourrir sans fournir un effort important.

 

Pour pêcher ce spot, j’utilise généralement une cuiller, ou un poisson nageur comme le Barn 40 vraiment pas cher et très efficace. Pour la prospection, je n’attaque pas directement la zone qui m’intéresse sous peine d’effrayer d’autres poissons que je n’aurais pas vu. Dans un premier temps, je pêche à proximité. Une truite, si elle est décidée, n’hésitera pas à faire plusieurs mètres pour venir taper dans votre appât.

 

Point important, n’oubliez pas de faire des lancers ( 3/4 ) en amont du poste que vous voulez prospecter, pour une bonne présentation de votre appât ( vitesse, hauteur de nage … ). Si vous avez le malheur de lancer sur le poste en question, vous pourrez être sûr que la truite ne mordra plus ! La truite nécessite une pêche fine et discrète.

 

 

Voici donc les 4 postes intéressants susceptibles d’abriter des truites. Bien entendu, il en existe beaucoup d’autres mais ceux-ci sont les plus répandus dans nos rivières. Vous devriez forcément en dénicher lors de vos sorties de pêche ! Il vous faut désormais aller au bord de vos rivières et commencer à mettre en oeuvre tous ces conseils !

 

Si tu as remarqué un super poste à truite que je n’ai pas mentionné ci-dessus, tu peux partager ton expérience en commentaire !

 

Pensez à laisser un commentaire si vous avez besoin d’une précision ou à l’inverse souhaitez en apporter une, et partager votre expérience !

Et n’oubliez pas de partager l’article ! À bientôt !

Partager L'Article :
  •  
  •  
  •  
  •